Contenu principal

fotolia 25406816 xs

 

 

Le compostage est un principe de dégradation naturel des déchets par les bactéries et champignons.

Deux avantages à cette pratique:

•    un amendement organique à domicile et gratuit

•    une réduction d'environ 30% de votre sac noir

 

Pour pouvoir produire du compost il existe plusieurs méthodes:

 

 

Compostage en tas

Lorsque vous avez un très

grand jardin et de la place,

il doit être bâché.

 
 

Dans une boite (ou Composteur)

Lorsque vous souhaitez conditionner et cacher

votre fabrication de compost.

 

Avec un lombricomposteur appelé Vermicompost  

Lorsque vous n'avez pas de place à l'extérieur et beaucoup de déchets provenant de la cuisine.

 

 

 

Les clefs d'un compost réussi

 

Les déchets à composter:

Pour avoir un bon compost bien équilibré il faut éviter de composter un seul constituant, des apports en carbone et en azote égaux sont donc nécessaire.

   
Les déchets azotés   Les déchets carbonés

épluchures de fruits et légumes

  tailles de haies

les restes de repas hormis la viande et le poisson

 

feuilles

marc et filtre à café et à thé   paille et foin
coquilles d'oeufs   carton et papier (hors publicité sur papier glacé)

mauvaises herbes

  sciure et copeaux de bois non traité
fleurs et plantes fanées  

papier essui-tout

fanes du potager

  les coquilles de noix, noisettes, pistaches...
fumier   noyaux des fruits
tonte de gazon
   

A éviter:

Les peaux d'agrumes / Chiendent / Ortie / Vieille terre / Restes de viandes et de poissons / Produits laitiers et graisses / Litières animaux domestiques / Poussières aspirateurs / Cendres de cheminées.

Comment démarrer mon composteur?

  • Quelque soit le modèle de composteur, on placera celui-ci là où cela vous semble le plus pratique pour vous (pas trop loin de la cuisine).
  • Vous disposerez du carton au fond, sur les cotés ainsi que sur le dessus, cela permettra de garder l'humidité à l'intérieur et d'éviter que les éléments ne sèchent.
  • Vous commencerez par mettre une couche de déchets carbonés, idéalement broyés, que vous aurez préalablement humidifiés.
  • Ensuite vous disposerez vos déchets azotés (provenant de la cuisine principalement) pour former une deuxième couche, vous recouvrirez aussitôt de déchets carbonés en quantité équivalente qui auront été humidifiés. Cela va vous éviter les mauvaises odeurs ainsi que les moucherons.
  • Ensuite vous continuez à monter votre composteur en couches en alternant déchets azotés et déchets carbonés.
  • Vous terminerez de remplir votre composteur par une couche de déchets carbonés.

Astuce n°1: A côté de votre composteur, mettre un bac rempli d'eau où vous laisserez en permanence des déchets carbonés à tremper.

Astuce n°2: Faire des réserves de déchets carbonés pour les périodes où il n'y a pas de production. Ou bien venez chercher du broyat de déchets verts au SMCTOM.

Si vous décidez de faire du compost en tas les apports se feront au fur et à mesure sans humidification au préalable. Il faudra procéder à au moins un brassage (souvent difficile)

et remonter le tas. Le compost pourra être récolté au bout d'un an, voir plus.

Inconvénient majeur: peu de montée en température donc pas d'élimination des graines. Vous pourrez retrouver des plants de différentes plantes que vous avez mis au tas de compost.

Quand est-ce que mon compost est mûr?

Il peut y avoir plusieurs scénarios possible en fonction du nombre de personnes et de la grandeur du jardin, prenons deux exemples:

  • Exemple 1: Le composteur est trop grand, il ne sera jamais rempli car seulement de petits apports ou alors il est rempli en plus de 4 mois.

Vous aurez un peu de compost au fond au bout de 8 à 12 mois, il faudra donc l'extraire par les trappes ou portes puis continuer à le remplir.

  • Exemple 2: Le composteur se rempli en 2 mois.

Vous ouvrez complètement le composteur (ou le démouler suivant le type) puis vous extrayez tous les composants que vous brasserez. Ensuite vous remettez votre composteur en place et le remplissez à nouveau avec les déchets qui ont été brassés. Ne plus faire d'apport et au bout de 2 à 3 mois vous aurez l'intégralité de votre compost mûr.

Dans le dernier cas, il est utile d'avoir deux composteurs. Pendant que l'un fini de mûrir, on peut commencer un deuxième.

Le compost est mûr lorsque:

  1. Il a un aspect homogène (on ne distingue plus les déchets)
  2. Il a une couleur brun-foncé
  3. Il a une odeur de sous-bois
  4. Il a une structure grumeleuse

Comment utiliser mon compost?

Le compost est un amendement organique, contrairement au terreau qui est un substrat de culture. Ce dernier est stable, il ne fermentera plus, et il devra être enrichi en engrais.

Le compost est très riche en nutriment, il se suffit pour nourrir la plante.

Cependant, il ne faut jamais semer dans du compost, celui-ci est toxique pour les jeunes racines.

La meilleure utilisation pour le compost c'est de l'utiliser en paillage, aussi bien autour des arbres que dans le potager. Mettre une couche de 3 cm autour de vos plants et c'est tout. La plante va se servir au fur et à mesure de ses besoins, de plus cette méthode permet de retenir l'eau au niveau des racines et de limiter l'évaporation.

Remettre du compost quand il n'y en a plus.

Astuce n°3: Ne pas mettre de compost entre février et mai pour permettre au sol de se réchauffer et éviter d'attirer les limaces.

Astuce n°4: Pour conserver son compost quelques mois il faut le couvrir avec une bâche afin d'éviter qu'il ne sèche et se minéralise pour devenir de la terre.

 

Si vous avez des questions ou un problème avec votre compost, n'hésitez pas à nous contacter.

file extension pdf guide du compostage.pdf